Travailler dimanche et son influence sur la santé

travail-dimancheUn tiers des Français salariés travaille le dimanche. Certaines personnes contestent le boulot dominical tandis que d’autres le soutiennent. Ceux qui dénoncent le travail du dimanche évoquent sa possible influence négative sur la santé.

Manque de connaissance à ce sujet

On constate qu’il y a un véritable manque de connaissance sur l’impact du travail du dimanche sur la santé selon Sophie Prunier-Poulmaire, ergonome et maître de conférences à l’UFR de Sciences psychologiques et sciences de l’éducation de l’Université Paris-Ouest Nanterre-la Défense. Cette professionnelle estime qu’il s’agit là d’une grosse lacune surtout qu’on légifère en ce moment sur cette forme de travail.

Des troubles évoqués après des études scientifiques

Toutefois, des études scientifiques ont permis de faire une évaluation partielle de l’impact du travail du dimanche dans la survenue de plusieurs troubles dont notamment les troubles cardiaques et les troubles du sommeil. À propos de troubles du sommeil, il a été constaté qu’à 40 ans, 8 % des salariés qui travaillent en horaires classiques s’en plaignent contre 15 % pour ceux qui travaillent le dimanche. Aussi, des troubles du sommeil exponentiels apparaissent avec l’âge. On note ainsi que 14 % des salariés de 60 ans en horaires classiques manifestent de tels troubles contre 21 % du même âge travaillant le dimanche.

Dette de sommeil et récupération : les principaux problèmes à craindre

Les scientifiques pensent que la récupération est un problème à craindre lorsqu’on travaille le dimanche. Ils prétendent que même si travailler le dimanche n’est pas plus fatigant que travailler en semaine, la récupération n’est cependant pas la même en cas de dette de sommeil. Ils rappellent ainsi l’impact du manque de sommeil qui est très important sur une certaine durée. Le sujet concerné peut souffrir de troubles de l’humeur, de l’alimentation et de la rythmicité pouvant être complétés par des troubles dépressifs et anxieux en cas de manque de sommeil chronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.